Accueil > boutique > F4F Wildcat & F6F Hellcat
AudioVideo
REF: EI60158

F4F Wildcat et F6F Hellcat

UGS : EI60158 Catégories : ,

5 en stock

Guerre du Pacifique.Pendant toute la durée du conflit, 6477 appareils japonais furent abattus par la marine américaine dont 5000 par les GRUMMAN WILDCAT et HELLCAT. MITSUBISHI contre GRUMMAN, ou la performance technologique japonaise contre la puissance et l’efficacité industrielle américaine.Au début du conflit, ce sont les petits 4F WILDCAT qui étaient embarqués sur les portes-avions de l’US NAVY.Ils étaient costauds, faciles à entretenir et réparer, mais leurs performances étaient moyennes.
Les très manoeuvrants ZERO japonais leur donnaient du fil à retordre, et la maîtrise de l’air appartenait aux forces aéronavales nipponnes.
Il fallait donc lancer dans la bataille un appareil plus rapide, mieux armé, mieux protégé.
Les ingénieurs de GRUMMAN se mirent au travail et un an seulement après le 1er coup de crayon, le F6F baptisé HELLCAT présentaient entre autres avantages celui de bien protéger les pilotes et donc de mieux gérer le potentiel humain.
Ce n’était pas le cas pour les ZERO, la protection du pilote étant sacrifiée au bénéfice de l’autonomie et de la maniabilité.Les plus aguerris des aviateurs japonais furent décimés au cours des combats aériens acharnés et ce sont des néophytes qui, dès 1944 furent opposés aux Américains.

19,95€ /CEEL'unité : 16,63 € /HORS CEE

5 en stock

Description

Guerre du Pacifique.Pendant toute la durée du conflit, 6477 appareils japonais furent abattus par la marine américaine dont 5000 par les GRUMMAN WILDCAT et HELLCAT. MITSUBISHI contre GRUMMAN, ou la performance technologique japonaise contre la puissance et l’efficacité industrielle américaine.Au début du conflit, ce sont les petits 4F WILDCAT qui étaient embarqués sur les portes-avions de l’US NAVY.Ils étaient costauds, faciles à entretenir et réparer, mais leurs performances étaient moyennes.
Les très manoeuvrants ZERO japonais leur donnaient du fil à retordre, et la maîtrise de l’air appartenait aux forces aéronavales nipponnes.
Il fallait donc lancer dans la bataille un appareil plus rapide, mieux armé, mieux protégé.
Les ingénieurs de GRUMMAN se mirent au travail et un an seulement après le 1er coup de crayon, le F6F baptisé HELLCAT présentaient entre autres avantages celui de bien protéger les pilotes et donc de mieux gérer le potentiel humain.
Ce n’était pas le cas pour les ZERO, la protection du pilote étant sacrifiée au bénéfice de l’autonomie et de la maniabilité.Les plus aguerris des aviateurs japonais furent décimés au cours des combats aériens acharnés et ce sont des néophytes qui, dès 1944 furent opposés aux Américains.

Informations complémentaires

Editeur

Collection

Format

Langage

Zone

Durée

Extrait

Type

Support

Go to Top